Welcome in London ! Le majordome vous y accueil.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)

Aller en bas 
AuteurMessage
Réfia Shadow

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Là où on m'attend le moins

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Réfialandrana Shadow
Votre âge: ....oulà je ne sais plus
Votre rang dans la société: Duchesse Shadow et chef de la famille et Shinigami

MessageSujet: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Jeu 11 Aoû - 18:39

Une pièce plongée dans la pénombre du matin, protégé des rayons du soleil qui vient de se lever par des rideaux épais. Cette pièce est une chambre luxueusement décorée, des meubles de la dernière mode anglaise, des draps raffinés bref nous sommes dans une chambre de noble et pas n'importe laquelle celle du maitre des lieux. Puis tout d'un coup la porte de cette chambre s'ouvrit et une personne y entre et se dirige vers les rideaux. Elle les ouvre tous pour laisser entrer le soleil dans la chambre.

-Debout aller, il est leurs de se réveiller !


La personne part tout de suite après surement pressée ou alors elle a fait ce qu'elle veut et voilà plus besoin de rester là. La boule de couverture bouge de toute sa grosseur, puis laisse sortir une main qui pousse tout ce tas de tissus pour laisser place à une jeune fille rouquine. La demoiselle s'assoit dans son lit, pas du tout réveillée. Elle se frotte les yeux pour s'habituer à la lumière beaucoup trop violente pour un réveille trop brutale aussi. Puis elle se rallonge dans son lit, peut être tente t-elle de se rendormir. Mais au moment où elle s'allonge elle sentit un objet froid qui lui fait mal dans le dos en s'allongeant. Cet objet s'appel faux de la mort, c'est l'outil que chaque Shinigami possèdent pour faucher une âme. Sa présence explique que cette fillette est déjà une Shinigami, mais aussi que la demoiselle a passée sa nuit a faucher donc cela explique sont état au réveil. Elle la pousse brusquement de son lit car elle la gêne ce qui provoque un bruit métallique au contacte du sol ce qui alerta les quelque servante qui passent par là. Elles entrent pour voir si la demoiselle va bien. Par un rapide geste la fille aux cheveux de flamme jettent ces couvertures sur sa faux pour la masquer du regard de ces humains ignorants.

- Mademoiselle Shadow vous allez bien ?
- oui oui sa va… dit elle un peu encore endormi

Les servantes après avoir eu leur réponse se sont mis à faire leur travail, elle prépare la tenue de la demoiselle, ramasse les couvertures, où rien ne se trouve dessous, la faux et retourner gentiment là où elle doit l'être, cacher aux regards de tous. La jeune fille se lève de son grand lit pour elle toute seule et par se mettre derrière un paravent suivie des deux soubrettes pour l'habiller. Après avoir ficelé ce truc qui coupe la respiration, avoir mit la robe, la rouquine est prête. Elle descendit les escaliers de son manoir car malgré les apparences c'est elle le chef de sa famille donc tout lui appartiens. Elle arrive au salon où elle s'installe au bout d'une table très longue et attend tranquillement son déjeuné. Un homme arrive plateau en main et le pose délicatement devant la duchesse qui s'endort presque devant le plateau. Il soulève la cloche et laisse place à un déjeuner tout à fait bourgeois : quelque scones, une tasse de thé encore fumante bref le déjeuner typiquement noble.

Après s'être restauré la jeune fille feuilleta le journal, mais elle ne s'en préoccupe peu des nouvelles humaines. Mais bon c'est bien de savoir ce qui se passe un peu genre si un coup d'état va arriver ce qui signifie boulot, bref savoir si va avoir du travail pour elle.

- Madame votre diligence vous attend
- oui oui quelque minute ?!
- Mais madame votre Tante vous a expressément dit hier de ne pas faire attendre la diligence
- Je sais que sans Réfia Shadow...qui est moi le monde de se manoir ne peut tourner, si j'ai dit qu'elle doit attendre elle attendra ai-je était clair

L'homme ne sait pas où se mettre sous le poids de ces paroles du chef des lieux. Puis après ces minutes qui s'écoulent très lentement, Réfia décide enfin de se rendre à sa diligence qui est dehors. Les portes d'entrées s'ouvrent pour que notre petite duchesse arrive dehors. Elle descend les escaliers puis voit sa voiture qui l'attend avec le cochet qui ouvre la porte pour que celle-ci rentre dedans. Elle regarde à gauche à droite comme si elle craint quelque chose.

- Ah elle n'est pas là, elle n'a surement pas encore arriver. Elle me fait peur quand même je n'ai pas envie d'affronter sa leçon de morale encore une fois ! « Une demoiselle se doit d'être poli » Comme ci après une nuit de fauchage j'ai vraiment envie de l'être !


Oui Réfia se parle souvent toute seule elle est de bonne conversation pour elle surement. Elle s'approche de la diligence et monte la première, mais tout d'un coup eu un frisson, comme ci un auras derrière elle l'effraie.

-....Tante Nastasia ? Est-ce vous ?

Dit-elle d'une voix pas du tout rassuré. Elle sait que maintenant pendant tout le voyage vers le centre ville, elle va se faire toute petite mais vraiment toute petite car malgré son statut de Shinigami, elle a peur d'affronter la colère de sa tante....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-world.forumactif.org/
Nastasia Baranovski

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 02/08/2011
Age : 26
Localisation : Dépêche des Shinigamis... C'est quoi tout ces dossiers ? èé

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Nastasia Sergueïevna Baranovski
Votre âge: Un peu plus de 100 ans...
Votre rang dans la société: Tutrice de la Duchesse Shadow

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Lun 15 Aoû - 12:53

La journée de Nastasia avait commencer, comme souvent d’ailleurs, avant l’aube. Autant dire que la précédente ne s’était pas vraiment terminée et que celle-ci n’était qu’une prolongation non désirée par la Shinigami. Pour elle, tous ce qui marquer la différence entre ce jour et celui qui le précéder, c’était les deux heures de sommeil auxquelles elle avait eu le droit. Malgré elle cela dit, puisqu’elle s’était endormit sans l’avoir chercher. Le travail de Shinigami était très prenant en effet, même si Nastasia n’avait pas eu à aller collecter des âmes cette nuit la, un boulot monstrueux s’offrait à elle quand même sous forme de paperasseries a remplir et trier. Qui a dit que les faucheurs d’âmes n’était pas des bureaucrates comme les autres ? Un crétin qui n’a jamais mis les pieds à la dépêche des Shinigami sans doute… Si compter que quelqu’un est vraiment dit ça. S’ils sont tous binoclards, il doit bien y avoir une bonne raison à cela ! Quoi qu’il en soit, ce travail avait forcer Nastasia, enfin forcer était un bien grand mot puisque la Shinigami préférer mettre de l’ordre dans les dossier elle-même de toute façon, à rester debout toute la nuit ou presque. Quoi que… Debout… Plutôt étaler par terre avec des coussins bien confortable et ses dossiers chéris. Et c’est comme cela que l’ont fini par s’endormir sur sa besogne, de trois à cinq heures du matin… Bonjour le mal de dos en se réveillant ! Encore heureux qu’elle était plus solide que les simples humaines et qu’elle avait l’habitude de l’inconfort, comme quoi le temps passer avec des soldats lui avait été profitable… Cela restait à débattre cela dit. En tout cas, lorsqu’elle se réveilla enfin, la bougie qui l’avait éclairer jusqu'à présent s’était éteinte et seule la lune venait éclairer sa chambre par la fenêtre entrouverte. La femme aux cheveux aussi argentés que les reflets de cette même lune s’étirât un long moment sur le sol froid, chacun de ses gestes ayant la même rapidité et la précision que ceux d’un animal nommé le Paresseux. Si même réveiller la jeune femme avait l’air endormis, inutile de préciser qu’endormit elle devait avoir l’air parti dans un repos… Eternel. Elle avait simplement entrouvert l’un de ses yeux bleus pour se rendre compte que le soleil n’avait pas encore fait son apparition, pour ensuite refermer sa paupière et enlever d’un geste presque machinal ses lunettes en équilibre sur son nez fin. Elle prit grand soin de replier les branches avant de les poser précautionneusement sur l’un des dossiers à coter d’elle.

Que faire maintenant… Elle n’allait tout de même pas aller se coucher, dans son lit cette fois, avec tout le travail qu’elle avait à faire. Mais en même temps, elle n’avait absolument aucune envie de se replonger dans les dossiers à peine réveiller, surtout que la position inconfortable dans laquelle elle avait dormit ne l’avait pas mis dans de très bonne condition pour cela. Non pas qu’elle était maintenant de mauvaise humeur… Mais ce n’était pas la grande joie non plus et comme la neutralité était ce qui aller le mieux à son visage de toute façon, elle n’allait pas se mettre a exprimé autre chose. Si ce n’est un air encore plus endormit que d’habitude bien sur. Prenant son courage à deux mains, Nastasia laissa échapper un long soupir avant de se redresser tel un vampire dans son cercueil, restant un moment en position assise. Elle passa ensuite sa main dans ses cheveux histoire d’écarter les mèches rebelles qui couvrait son visage et fini enfin par se lever. Franchement ce n’était pas des horaires ! Mais la demoiselle n’avait pas à se plaindre, elle n’était pas la plus mal lotie de la demeure puisque sa chère nièce elle avait du partir travailler sur le terrain. Nastasia ignorer si elle était déjà rentrer, mais une chose était certaine, la Shinigami en formation serait de mauvaise humeur en se levant le matin venue. Comme toujours, personne n’aimer travailler en pleine nuit et devoir se lever le lendemain matin ! Enfin, l’aînée du manoir se lever lentement certes, mais elle se lever toute seule sans que les servantes ne viennent la déloger de son lit douiller. Ce qui d’ailleurs aurait était dur puisqu’elle avait dormit par terre. Mais comme d’habitude, son corps bouger, son esprit lui semblait ailleurs, un peu comme une marionnette ou une poupée. Tranquillement, elle sorti de sa chambre bien contente que tout le monde soit encore coucher pour ne pas la voir se promener en chemise de nuit et robe de chambre. Mais le désavantage était qu’elle avait faim et que justement, tout le monde était couché, ce qui voulait dire se préparer un petit déjeuner elle-même. Mais cela ne faisait rien, elle en avait l’habitude après tout puisqu’elle n’était pas née dans la noblesse et donc s’avait parfaitement s’occuper d’elle-même seule.

Une fois arriver dans l’immense cuisine, où en temps normal seul les domestiques mettaient les pieds, Nastasia trouva facilement une miche de brioche et du beurre ainsi que du thé. Son thé plutôt, celui au " Goût Russe " pour ainsi dire, dont le goût est plus corsé que celui des Anglais et légèrement fumé. Un subtil mélange d’agrumes et une couleur ambré à faire pâlir les meilleurs whisky, voila ce que Nastasia aimer de bon matin. Bien sur elle n’utilisa pas la théière classique, pourtant plus facile d’accès puisqu’à porter en cas d’envie soudaine de mademoiselle Refia. Non, un bon thé ce fait dans un samovar, la russe n’en démordrait pas ! Elle n’avait d’ailleurs toujours pas compris comment le majordome pouvait faire du thé avec un outil aussi simple… Mystère ! La Shinigami utilisa donc l’étrange machine, qui se mit à faire un bruit infernal lorsque l’eau se mit à bouillir et attendit ensuite 5 bonnes minutes que le thé infuse. Dans les chambres des domestiques un peu plus loin, elle cru entendre quelqu’un se réveiller en sursaut. Inutile de paniquer, la tante excentrique de la maîtresse des lieux avait simplement eu envie d’un bon thé ! Elle eu le temps de dégusté tranquillement deux tasses du breuvage et de calmer sa faim avec la brioche avant que le majordome n’arrive enfin dans la cuisine pour commencer sa journée de travail. Il n’était pas rare qu’il trouve la russe dans cette pièce en ce levant, mais trouvait toujours étrange de voir quelqu’un qu’il était censé servir se débrouiller seul sans appeler un serviteur. Grande différence entre la Duchesse et sa tutrice. Alors que le majordome voulait sortir et la laisser finir son petit déjeuner tranquillement, cela étant très impolie de travailler dans la même pièce qu’une dame a choisie pour son repas, Nastasia lui dit de faire comme si elle n’était pas là et fini de déjeuner avant de retourner dans sa chambre. Demandant tout de même au majordome de lui envoyer une servante pour l’aider à s’habiller. Il était un peu plus de six heures maintenant et oui, la Shinigami était lente pour faire des choses simples. Elle n’eu donc pas à attendre longtemps pour qu’une jeune domestique vienne l’aider à enfiler sa robe et lorsque celle-ci parti, elle lui rappela de veiller à ce que Miss Refia se lève bien à l’heure convenue et n’oublie pas la calèche qui devait les emmener en ville toutes les deux. Une jeune fille de bonne famille comme elle ne pouvait pas se permettre d’être en retard après tout, cela faisait parti de son éducation aussi.

En attendant elle-même l’heure convenue pour le départ, Nastasia fit le tour de la demeure pour vérifier que tout était en ordre, elle passa même par le jardin voir les rosiers… Il faut dire qu’elle ferait une crise cardiaque si un jour en faisant sa promenade matinal elle découvrait qu’il était arriver malheurs aux magnifique roses du jardin ! Mais aujourd’hui, son cœur ne s’arrêterait pas, chaque rose se porter à merveille. Bientôt, l’heure arriva et Nastasia se rendit près de la calèche pour attendre sa chère nièce… Qui n’arrivée pas elle. Comme toujours, elle n’était pas pressée et faire attendre sa petite personne ne la déranger guère. Heureusement que la russe était patiente… Mais au bout d’un moment elle en eu tout de même assez d’attendre, bien qu’elle ne se soit jamais vraiment attendu à ce que Refia arrive à l’heure exact, elle se remit donc en route d’un pas si impérieux que tout les domestiques du manoir veiller à s’écarter de son chemin avant qu’elle ne leurs disent. Non elle n’allait pas chercher mademoiselle la Duchesse pour la ramener par l’oreille et lui apprendre les bonnes manières, elle se rendit simplement dans son bureau pour y prendre de quoi patienté dans un des tiroirs. C'est-à-dire du tabac et un long fume-cigarette en argent, seul les hommes et les femmes de mauvaise vie se permettant de porter directement la cigarette à la bouche Ceci était déjà un premier signe d’impatience chez elle, mais avait au moins le mérite de ralentir l’apparition éventuel d’autre signes d’impatience justement. Après qu’on lui est donner du feu, elle retourna voir si mademoiselle avait enfin fini de prendre son petit déjeuné et, oh miracle ! Refia était arrivé ! Et bien sur, elle était en train de parler seule. Enfin pas vraiment seule puisque Nastasia était là aussi à présent, mais cela Refia ne le savait pas apparemment. Alors comme ça, la tutrice faisait peur avec ses leçons de morales dont la noble pensait être dispensé aujourd’hui ? Intéressant tout cela… Après s’être plains, la plus jeune des Shinigami monta dans la calèche tandis que l’aînée elle se rapprocher pour finir par se placer juste derrière elle, c’est donc la que Refia put se rendre compte de la présence de sa tante. Cette dernière sourie en coin avant de répondre qui semblait assez neutre et polie… Mais qui laisser tout de même entendre qu’elle n’avait pas apprécié d’attendre la Miss.

"- Bien le bonjour… C’est moi et personne d’autre ma nièce. Après tout, lorsque je dis que j’arriverais à une heure précise, j’arrive à cette heure dite… Même s’il est vrai que la ponctualité se perd de nos jours. "

Sur ce, la Shinigami monta à son tour dans la calèche et s’assis juste en face de Refia, la toisant de son regard bleu glace. Oh elle ne l’avait pas énervé, la Shinigami ne lui en voulait même pas, mais il était simplement de son devoir de lui rappeler qu’en tant que Duchesse, elle se devait d’appliquer la politesse des rois. Mais cela, la jeune Shinigami devait déjà l’avoir compris normalement. Nastasia décida donc de reprendre sur un autre sujet.

"- Je me doute que la nuit à du être trop courte à votre goût, mais dites vous que cela est le prix à payer lorsqu’on exécute la noble tâche des Shinigami. "

Nastasia gratifia sa nièce d’un sourire bien plus affectueux que le précédent et fini tranquillement de fumer en regardant par la fenêtre sur le chemin les conduisant jusqu'à Londres. Certes cela pouvait ressembler a une sympathique balade en famille, mais ce que Nastasia omettait de dire à Refia, c’est qu’une mission les attendaient toutes les deux en arrivant. Sa protéger se serait sûrement lever avec encore moins d’envie si elle avait su cela, autant la mettre de bonne humeur et ne pas lui parler des meurtres qui devait avoir lieu dans la capital ce jour là. Ce détail n’était pas si important après tout, la plus jeune s’en rendrait bien compte lorsqu’il faudrait se mettre au travail, en attendant, qu’elle continue à croire que c’était une promenade d’agrément avec sa tante ! Une fois en ville, la calèche s’arrêta et la russe descendit la première, emboîtant le pas à Refia à travers les rues de Londres qui pour une fois n’était pas si nuageuses que cela. Cette journée était prometteuse, mais pourquoi sentait elle que les choses n’aller pas se passer si bien que cela ?... Une impression sans nul doute, rien que cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://d-gray-man-eternity.forumactif.org/
Sebastian Michaelis
†I'll ever be your side, still the end, My lord.†
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 13/07/2011

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Michaelis Sebastian
Votre âge: Même moi je suis incapable de vous le dire -smile-
Votre rang dans la société: Je suis un Diable de Majordome voyons.~

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Mer 31 Aoû - 14:59

Oh quelle joie, cette nuit avait été calme cette fois ci. Imaginez, pouvoir déambuler dans les couleurs silencieux sans pour autant croiser une compte qui se balade à ses heures perdu ou encore croiser un chien qui se trouve là où il ne devrait pas être. Éclairé par la seule lumière du chandelier entre mes mains, telle une statue de marbre mobile, je marchais en silence. Ayant pour seule compagnie le bruit de mes pas soit étouffé par les tapis placé sur le parquet, soit de temps à autre le bruit sourd du bois. Je maintenais, c'était bel et bien la nuit le meilleur moment, de temps à autre je me couchais fermant les yeux ou regardant le plafond qu'importe. Un Démon n'a pas besoin de dormir, était ce un avantage ou un inconvénient, c'était encore à voir... L'avantage était que je pouvais facilement suivre les horaires de mon travail de majordome, il faut dire que je devais être le dernier à me coucher devant assurer le bon mode de vie de Monsieur et être le premier levé pour assurer un bon début de journée au maître de la maison. Sans compte que je devais souvent prendre en charge les trois autres domestiques, vu le nombres de gaffes que ces trois là font en une journée, j'avais toujours de quoi m'occuper en bref. Je me stop, hm..? Une présence ? Non, pas un humain, mais.. rien de bien extraordinaire non plus. Je tournais la tête vers la fenêtre, non.. comme si j'allais m'intéresse à ce ciel sombré tâché de quelques points brillants que sont les astres lumineux. J'étais intéressé par quelque chose de bien plus intéressant à mon goût et de bien plus beau. J'entrouvrais la fenêtre pour qu'une petite bête à quatre pattes enveloppé d'une fourrure noir saute sur le rebord de fenêtre. Quel charmant animal.. accompagné d'un son mélodieux unique que seules ses créatures sont capable de produire.. un miaulement.

Un sourire s'étira sur mon visage qui était jusque là figé, il n'y avait pas à dire, tout le long de ma longue existence, la seule chose qui arrivait à me décrocher un sourire sincère. Pour une fois, je n'affichais pas du mépris ou encore de la moquerie, non.. les félins sont vraiment la seule chose qui puisse me changer. Posant les bougies sur le bord de fenêtre, je pris d'une façon délicate le félin entre mes mains. Avec la même délicatesse et la même souplesse comme lors de la préparation d'une tasse de thé, je soulevais l'animal qui commença a émettre un doux ronronnement. Ah.. quelle beauté, quelle grâce... Je ne sais pas combien de temps je suis resté avec ce noble animal, mais le temps est passé bien vite à mon goût. Surtout que.. personne n'était là pour interrompre pour une fois, alors oui.. j'ai passé une grande partie de la nuit en compagnie de ce charmant petit être, et je puis vous dire que je n'étais pas lassé. Mais hélas le jour allait bientôt se lever, le ciel était déjà plus clair et je devais retourner à mon travail. Reposant l'animal sur le bord de la fenêtre, je le regardais s'éloigner en silence. Une journée allait commencer, le travail aussi.

Le maître devait de lever tôt aujourd'hui afin d'être prêt pour son premier cours de la journée. Ainsi, refermant la fenêtre et soufflant sur les bougies je me dirigeais vers la cuisine afin de préparer comme tous les jours son repas du matin. Chaque geste fait avec soin et précision, le repas fut rapidement fait. Le levé de Monsieur se passa comme toujours, celui ci râla un peu en raison de l'heure plus que matinal, mais tout se passa bien. Monsieur savait qu'il devait aller contre mes.. directives ? Oui c'est cela.. à quelques différences près. Il est le maître mais ce n'était pas pour autant qu'il pouvait faire se qu'il voulait. Je suis.. un Diable de Majordome après tout. Une fois habillé et prêt pour son premier cours, Monsieur débuta son cours de violon avec son professeur.. ah.. les cours me semblaient bien plus simple avec cet humain comme tuteur. Enfin peut importe, tout devait être rapidement bouclé pour pouvoir travailler sur les projets de la compagnie Phantomhive. Ah.. que de travail...

Je devais me rendre dans le centre de Londres afin d'effectuer quelques courses pour Monsieur et.. récupérer sa canne une nouvelle fois casser. N'est il pas ridicule qu'un si jeune humain ai besoin d'une canne pour se déplacer ? Enfin bon, c'était un ordre, alors le Majordome que je suis ne peut que s'exécuter. Habillé de mon long manteau noir, je me rendais à pied en ville. A quoi cela pouvait-il bien servir de prendre un quelconque moyen de transport alors que j'allais bien plus vite avec mes deux jambes. C'est donc rapidement que je me retrouvait en ville. Les rues de Londres n'étaient pas encore noir de monde, les humains ne sont pas assez matinale. La journée commence de manière un peu plus banal. Combien de temps encore ce calme allait-il durer ? Un peu de surprise.. ça ne pourrai faire de mal à personne non ? Sortir un peu du quotidien de majordome pour avoir celui d'un.. Diable de Majordome. Et oui, il peut même m'arriver de vouloir avoir un divertissement dans une journée.~



Grand merci à Ma'Nasty~~ Toujours là pour moi..~
Spoiler:
 

Une rose d'un Jeune compte arrogant nommé Alois.~
Une rose d'une Shinigami miniature connu sous le nom de Réfia -smile-.~
Et bien.. j'ai reçus un bon nombre de roses d'une Shinigami aux goûts étranges, nommé Ma'Nasty.~
Et bien, j'ai reçu une tulipe de Miss Nasty. Histoire de varier nous allons dire~
Oh, que vois je ? Monsieur m'a offert Une rose ^-^..~
Deux roses de cet idiot de Lau -smile- brave garçon..~
Trois roses rouges de Madame Red ^-^
Une rose noir de Miss Niji~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réfia Shadow

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Là où on m'attend le moins

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Réfialandrana Shadow
Votre âge: ....oulà je ne sais plus
Votre rang dans la société: Duchesse Shadow et chef de la famille et Shinigami

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Mer 7 Sep - 15:17

Un paysage qui défile, une diligence qui avance normalement transportant deux personnes à son bord. Une jeune fille à la chevelure rousse, une autre blanche qui font pourtant partie de la même famille malgré cette différence. La rouquine est le chef de sa famille, est ce vraiment logique que ce soit elle alors que la femme qui lui fait face semble beaucoup plus mûre que celle-ci. En fait ces deux femme sont un mystère de la nature leurs âges vous ferez frissonner si vous le saviez, bref elle non rien de vraiment humain à l’intérieur juste l’apparence et la phrase de la dame blanche ne le fait que le confirmer

"- Je me doute que la nuit à du être trop courte à votre goût, mais dites vous que cela est le prix à payer lorsqu’on exécute la noble tâche des Shinigami. "

Après la morale que Réfia à reçut avant de partir, celle-ci ne veut pas trop répliquer donc elle laisse sa Tante parler toute seule mais pas dans le vide tout de même donc la rouquine hoche la tête à moitié endormi avec un sourire pour rendre celui de sa tante. La demoiselle décide donc de s’endormir pendant le petit voyage pour aller en ville, de quoi récupérer un peu de sa nuit de travaille quelque peu fatiguant. Un peu plus tard, enfin, les voilà toutes les deux en ville. Nastasia ouvre la marche en descendant de la diligence pour que Réfia suive. La jeunette se frotte les yeux et sent l’odeur du tabac de sa tante. Il faudra qu’elle lui dit d’ouvrir la fenêtre ou d’attendre d’être dehors pour fumer car Réfia n’aime que très peu cette odeur. Elle descend enfin de sa voiture est s’étire dans toute la grâce qu’elle peu en levant les bras en l’air.

« Sa fait du bien de sortir de ce manoir au moins je peut bouger mieux et pas de travail. Bye la paperasse ! »

Au moins ça fait une heureuse de sortir, au point qu’elle part en courant dans les rues. Elle sait très bien que sa tante va la suivre quand même et puis elle ne court pas si vite, dire que cette fille est une duchesse on à plus l’impression de voir une gamine. Elle regarde un peu partout presque le regard plein d’étoile, se stop devant des boutiques, évite de rentrer dans les gens quand même.

-Un dangereux individu est sortit de prison, acheter le TIME pour savoir où la dernière fois il a été vu !


Réfia se stop devant le jeune homme qui fait son travail. Un psychopathe ? Un voleur ? Un assassin ? Bah tout ça ne fait pas peur à la Duchesse. C’est vrai que dire que c’est la mort enfin une personne au service de ça, c’est vrai qu’on a du mal à le croire.

« Tient encore un fou de sorti. Vous avez vu ma Tante il y a un homme bizarre de sortie, un moment j’ai pensée qu’on allé devoir le suivre pour faucher ces victimes. Mais non c’est vrais que vous aviez dit qu’on aller juste se promener »

Un grand sourire se dessine sur son visage radieux à l’idée de sortir avec sa seule famille. Donc elle ignore totalement cette annonce qui pourtant jette un froid à tous ceux qui l’entende. Elle tourne les talons après avoir parlé avec sa tante formant un jolie cercle avec sa robe et reprend son espèce de course. Mais elle oublie un peu sa Tante pour une fois et s’éloigne beaucoup trop et le remarque car elle ne voit plus Nastasia. Bon elle se stop et attend que sa tante revient mais comme par hasard elle ne la voit plus revenir, donc elle refait le chemin inverse en courant à croire qu’elle ne sait pas marcher normalement.

« TANTE NASTASIA !!! »

Hurlant le nom de sa tante complètement paniquée dans la rue tout en courant. Elle regarde partout à la recherche d’une femme en robe longue et à la chevelure blanche long, ce n’est quand même pas possible à perdre ça non ? Bref elle court regardant partout dans l’espoir de trouver sa tante mais rapidement elle se retrouve assise sur le sol, car oui quand on ne regarde pas où on court rapidement on se prend un obstacle. Elle est quand même très surprise car elle ne s’y attend pas du tout. Réfia pense avoir percutée un lampadaire, mais non il ne semble pas, ça à l’air en mouvement.

« Non mais vous ne savez pas marcher Hu….homme, vous êtes bien la pire race….d’homme apprenez à vous poussez quand une personne court au lieu d’user vote misé…temps à rester là »

En se reprenant un bon nombre de fois ses paroles car un Shinigami qui ce le respecte, parle le Shinigami donc l’homme est une race, et le Shinigami une autre enfin bref Réfia a vraiment du mal dans la société tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-world.forumactif.org/
Nastasia Baranovski

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 02/08/2011
Age : 26
Localisation : Dépêche des Shinigamis... C'est quoi tout ces dossiers ? èé

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Nastasia Sergueïevna Baranovski
Votre âge: Un peu plus de 100 ans...
Votre rang dans la société: Tutrice de la Duchesse Shadow

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Jeu 8 Sep - 21:40

Une promenade dans les rues de Londres est habituellement un moment de détente pour la plupart des nobles de ce pays, sauf que parfois, ce moment est gâcher par un quelconque travail à effectuer. Pour le commun des mortels, il s'agissait souvent d'affaires courantes en rapport avec le commerce ou autre transactions qu'ils devaient impérativement régler pour s'enrichir encore davantage. Car la cupidité n'était malheureusement pas difficile à trouvait dans un caractère d'humain, hors mis bien sur quelques rares exceptions qui pouvait directement postuler pour le statut d'Ange… Mais ceux-la étaient ennuyeux aux yeux de la Shinigami. Aujourd'hui, elle aussi était à Londres pour régler une " affaire courante ", mais si elle devait expliquer à un londonien de base en quoi consistait cette affaire, elle se ferait probablement enfermer dans un asile pour les fous. Car les humains dans leur continuelle évolution avaient inventé un endroit où ils regroupaient tous ceux qui étaient considéré comme fou et les enfermaient pour ne plus les avoir dans les pattes ou même à porter de vue. Voir les humains enfermer leurs propres congénères dans ce genre d'établissement était une chose que Nastasia trouvait fort original et amusante, mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander combien de personne ayant était témoin de fait paranormal, étrange mais véridique, y avait été enfermé à tord… Sûrement un grand nombre. Les pauvres humains victimes de l'ignorance de leur race… Quoi qu'il en soit, Nastasia n'était bien sûr pas assez folle, enfin folle oui mais pas imprudente, pour aller ébruiter ce qu'elle compter faire aujourd'hui… Ou n'importe quel autre jour d'ailleurs. Si une race savait bien restait discrète, c'était bien celle des Shinigami. Après tout si la légende de la faucheuse d'âme était l'une des plus anciennes et des plus connues, personne n'avait jamais soupçonnait personne de la dépêche de prendre des âmes humaines à sa connaissance. En même temps… Les humains étaient près à croire n'importe quoi tant qu'on ne leur présentait pas une histoire surnaturelle comme explication dans cette époque où la science commençait à prendre beaucoup de place. Et c'était tant mieux, cela arranger bien les affaires de tous le monde. Qu'ils s'inventent donc des explications scientifiques à leurs problèmes et qu'ils les laissent faire leur travail…

Quel était le travail du jour en fait ? Eh bien la jeune Refia ne tarda pas à le découvrir par elle-même, mais certaine qu'elle était venue ici uniquement pour se balader, elle n'en fit pas grand cas et ignora vite ce qu'elle venait d'apprendre en pensant que cela ne la concerner en rien. Après tout, un tueur en série complètement fou qui s'évade de prison… Cela ne doit concerner en rien une jeune duchesse. Au contraire, la plupart des jeunes nobles étaient élevées à l'écart de tout cela et ont s'assuraient simplement qu'elle ne sorte pas sans surveillance pour leur sécurité. Seulement voilà, Refia n'était pas seulement une jeune bourgeoise qui n'était éduquée qu'à être jolie et se taire, elle faisait partie de la race des Shinigamis donc forcément, ce genre de chose était monnaie courante pour elle. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle ne se formalisa pas d'apprendre la nouvelle par les journaux, elle n'allait pas avoir peur tout de même. Nastasia commençait à bien connaître sa nièce et elle en était certaine, cela ne faisait ni chaud ni froid à la rouquine. Cette nouvelle n'affecta pas plus Nastasia d'ailleurs, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait rien à craindre et… Qu'elle était déjà au courant de toute façon. Elle n'avait bien entendu aucun dons de voyance d'aucune sorte, mais la dépêche des Shinigamis l'en avait déjà averti et lui avait donné pour mission de faire un peu de ménage après le passage de ce cinglé. Avec les pouvoirs du à sa fonction et à sa nature même, Nastasia aurait très bien put empêcher cet homme de nuire à son entourage, après tout elle connaissait déjà le nom des personnes qui devait passé l'arme à gauche aujourd'hui. Mais d'une part… Elle n'en avait pas la moindre envie, car le sort des humains l'importait peu et la meilleure des raisons, cela était contraire à toute l'éthique des faucheurs d'âmes. La neutralité était leur maître mot depuis toujours et ce n'était certainement pas Nastasia qui allait faire quelque chose contre cela… Encore. Il faut l'avouer, la russe avait déjà fait exception à cette règle dans le passé… Mais c'était alors un cas extrême qui lui avait littéralement fait perdre la tête, cela ne pouvait pas se reproduire dans une telle situation. De toute façon, elle n'avait aucune envie de perdre une nouvelle fois ses privilège de faucheuse d'âme et de se retrouver… Dans un bureau a trié des dossiers. Quelle horreur, si cela se reproduisait elle pourrait bel et bien perdre la tête là. Quoi qu'il en soit, les deux shinigamis avait du travail aujourd'hui, bien que seule la plus âgée semblait être au courant. Lorsque la rouquine annonça à sa tante d'un ton réjouie qu'elles n'allaient certainement pas courir après des victimes de ce fou puisqu'elles étaient venues se promener, Nastasia n'eut pas le cœur à briser ses espoirs de tranquillités tout de suite et préféra faire comme si de rien n'était à l'annonce de cette nouvelle.

" – A croire que les prisons ne sont plus très sur de nos jours, n'importe quel fou peut en sortir. "

La russe avait dit cela aussi sobrement que si elle parlait chiffon avec sa chère nièce. Cela n'en inquiéter visiblement aucune des deux. Mais alors que Refia était déjà repartie en courant dans les rues pour admirer les boutiques et tous ce qu'elle pouvait bien croiser, Nastasia elle était restée sur place pour jeter ce qu'il restait de sa cigarette et sortir de sa poche un petit carnet à la couverture de cuire rouge aux reliures dorées. Elle lança à sa nièce un regard pour être certaine que celle-ci ne prêtait plus aucune attention à sa petite personne et ouvrit le carnet pour s'informer de ce qu'il y avait d'écrit. Certes, ce carnet lui appartenant elle aurait dut déjà savoir ce qu'il y avait dedans, mais cette déduction n'était valable que si ce carnet était normal, hors ce n'était pas le cas. Parmi les choses que pouvait posséder un Shinigami, on retrouvait forcément un Death note, sauf dans le cas des apprentis bien sûr. Celui de Nastasia n'était pas bien grand, mais il contenait pourtant de nombreux noms… Dont ceux des prochaines personnes dont Nastasia et son élève devait prendre les âmes aujourd'hui même. Il n'y avait pour l'instant pas beaucoup d'informations sur eux, mais il y avait le principal, c'est-à-dire leur nom, le lieu et la date de leur mort. La Shinigami n'avait pas besoin d'en savoir plus pour faire son travail et elle jugeait d'ailleurs que Refia n'avait pas besoin de connaître ces informations à l'avance puisqu'elle n'avait qu'à suivre sa tante. C'était une mission très… Simple en fait, de quoi allait-elle se plaindre ? Eh bien d'avoir encore du travail, Nastasia était sûr et certaine que la jeune fille trouverait une façon de râler contre cette surcharge de boulot. Enfin, tant pis… Cela n'amusait pas vraiment Nastasia d'avoir fait croire à sa nièce qu'elles venaient simplement se balader en ville toute les deux, mais elle n'avait eut aucune envie de supportait les humeurs de mademoiselle la duchesse de bon matin. Alors cette technique ci lui avait semblait la plus simple pour convaincre Refia de venir jusqu'au centre ville et jusque là, c'était un succès il fallait bien l'avouer. Enfin un succès… Avec sa manie de prendre son temps, Refia les avaient mise en retard sur l'horaire, il ne restait donc plus beaucoup de temps aux deux Shinigamis pour trouver ce cinglé et sa prochaine victime d'après le carnet de la jeune femme. Mais lorsque Nastasia leva les yeux de son carnet, elle remarqua que Refia ne s'était pas occuper d'elle et qu'elle était partie en courant sans regarder derrière elle si sa tante la suivait… Sept minutes avant le premier meurtre… La russe n'avait pas le temps de courir après la rouquine, il fallait qu'elle se rende immédiatement sur le lieu du crime.

La Shinigami laissa donc échapper un soupir résigné avant de ranger son carnet et de tourner sur sa droite pour emprunté une autre rue que celle qu'avait choisit Refia. Elle se passerait donc de son aide pour cette fois, non pas qu'elle en avait vraiment besoin d'elle, mais la Shinigami avait développée une véritable aversion pour le travail en solitaire depuis sa dernière mission en Russie. Enfin, elle devrait pouvoir allait chercher la jeune Shinigami après avoir récolté cette première âme. La seule qui l'obligé à se presser après tout c'était la peur qu'on lui vole cette âme, elle se voyait mal expliquer à ses supérieurs qu'elle avait perdue une âme juste parce qu'elle courait après sa nièce, c'était inenvisageable ! Alors que Refia profite de sa balade encore un petit peu, sa chère tante gérait la situation… Comme toujours puisqu'elle adorait avoir le contrôle. Traversant les rues machinalement, la faucheuse aux allures de jeune femme accéléra très légèrement le pas, car sa cadence habituelle était tout de même assez lente et calme, ce qui ne lui permettait pas d'aller bien vite et puisqu'elle était plus ou moins pressée pour le moment, autant faire un petit effort. Tout en marchant, la demoiselle glissa sa main droite dans sa poche affin de chercher à tâtons sa paire de lunettes, le règlement des Shinigami l'obligeant à en porter lorsqu'elle travaillait et ce au mépris total de l'esthétisme. Mais lorsque ses doigts fins touchèrent le dit objet, Nastasia s'arrêta net au milieu de la rue. Non rassurez-vous, ses chères lunettes n'étaient pas brisées en mille morceaux. Si la jeune femme s'était arrêtée, c'était à cause de la personne qui se trouvait juste à sa droite dans la dite rue. Il s'agissait d'un homme brun… Vêtu de noir, à la peau pale et aux yeux rouge. Assez bel homme à vrai dire, mais si Nastasia le regardait ce n'était certainement pas pour cela. Quoi que… Non, elle avait vraiment une bonne raison pour cela. (c'est une bonne raison voyons – sbaf -) Si ce type dégageait une ora si spécial, ce n'était pas seulement par son charisme. Cette odeur… Cet homme n'avait rien d'humain à ses yeux, la Shinigamis en était sûr. Pourtant il ne faisait pas non plus partie de sa race à elle, ayant une certaine expérience des Anges, elle était aussi sûr qu'il n'en était pas un. Alors quoi ? Un démon ?... Hors de question ! Elle ne voulait pas de ça dans les pattes quand elle travaillait ! Non pas qu'elle vouait une haine atroce à cette race, mais ces derniers avait la sale réputation de voler les âmes que les Shiniamis étaient censé récolter, ce qui ne leur donner pas la meilleure image aux yeux des faucheurs d'âme bien évidement. Voilà pourquoi Nastasia resta quelques secondes à observait cet homme en noir (Is the men in black… Ok j'arrête mes conneries xD), bon il n'avait pas l'air de recherchait une âme à dévoré c'était déjà cela, mais autant restait prudent avec ce genre de créature dans les parages. Enfin, s'il était vraiment ici pour faire un repas, la Shinigami aviserait sur le coup. Pour l'instant, elle n'avait plus le temps de s'attarder en chemin, l'heure ne pardonnait pas au Shinigami qui l'oubliaient.

Nastasia se remit donc immédiatement en route, s'engouffrant dans des rues bien moins fréquentées et plutôt sombres. Elle n'eut pas besoin de jeter un coup d'œil à sa montre pour se rendre compte qu'elle avait une petite minute de retard si elle voulait assister à la scène… Zut, un joli meurtre c'est toujours réjouissant dès le matin pourtant, mais un cri strident qui s'étouffait dans les rues étroites lui indiqua qu'il était trop tard pour la première victime. De la rue principale, les passants ne devaient pas avoir entendu ce cri, ou du moins les passants humains. Nastasia espéra donc que Refia aurait la curiosité de venir voir, cela lui éviterait au moins de la chercher, mais en même temps… Elle se dit aussi que cela pouvait tout autant attirer le démon, enfin… Elle ferait avec quoi qu'il puisse arrivait, c'était son travail après tout. En parlant de travail, il était temps d'agir ! Lorsque la russe arriva sur la scène du crime, le tueur s'était déjà enfui bien évidemment, ne restait plus dans la ruelle que sa victime. Une jeune femme d'à peine vingt ans, poignardé à mort, dont il était difficile de juger de la beauté puisque son visage avait était en grande partie abimé… Presque comme arraché par une bête sauvage. Ce criminel en fuite était vraiment un malade mental, Nastasia ne doutait pas une seconde de cela en s'avançant vers la jeune fille pour saisir entre ses doigts pale son visage couvert de sang.

" – Voyons si cette fin était mérité mon enfant… "

Tout en lui disant cela d'une voix douce et sucré, la Shinigami passa sa main sous le bas de sa robe pour saisir l'une des deux faucilles qui lui servait à faucher les âmes humaines. [Comme quoi les grandes robes sont utiles à cacher des armes…] Une sourire malsain dessiné sur son visage, elle tandis le bras dans un geste gracieux qui ressemblait atrocement à celui d'un bourreau prêt à mettre à mort un condamné, pour enfin abaisser son outil sur la jeune fille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://d-gray-man-eternity.forumactif.org/
Sebastian Michaelis
†I'll ever be your side, still the end, My lord.†
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 13/07/2011

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Michaelis Sebastian
Votre âge: Même moi je suis incapable de vous le dire -smile-
Votre rang dans la société: Je suis un Diable de Majordome voyons.~

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Sam 15 Oct - 13:47

Il y a tant de chose à faire dans une journée, et tant de retard qui peu s'accumuler de façon si aisé. La vie d'un Démon est bien longue, mais celle d'un Majordome peut paraître aussi courte que ses journées. Faites le mélange des deux et cela peut donner se que je suis. Un être immortel, devant vivre au rythme des humains. Leur vie est si courte qu'il faut toujours faire le plus de chose possible dans la même journée. De plus, Monsieur était vraiment le genre de personne à vouloir faire plein de chose dans son emplois du temps, mais il était plutôt doué pour prendre du retard dans celui ci. Après tout, Monsieur garde une part d'enfant en lui... Comment ce manoir pourrait avancer correctement si je n'étais pas là.. heureusement que Monsieur m'a. Je ne suis pas du genre à me vanter, mais au moins ma nature de Démon me permettait d'accomplir un bon nombre de tâche en une journée qu'un humain normal ne pourrai accomplir. Ah.. que la vie d'un humain doit être bien cruelle et dure. Que pouvait bien faire Monsieur lorsque je n'étais pas là pour le bouger un peu. Normalement il devrait être encore occuper par les cours de l’après midi. En espérant que les trois autres ne mettent pas le Manoir en cendre avant mon retour. Ah.. je ne faisais pas grand chose de mes journées si l'on regardait de plus près, mais elles n'en restaient pas moins bien chargé. Marchant dans les rues d'un pas modéré, je ne pouvais user de ma nature pour aller plus vite dans un lieux si peuplé. Voir un Majordome aller plus vite qu'une voiture en plein Londres ne serai pas vraiment une chose discrète. Je ne suis pas idiot voyons. Je connais tout de même la limite des humains dans leurs connaissances de leur monde. S'ils savaient ces petits êtres.. par quelle genres de créatures ils pouvaient parfois être entourés. Leur monde les effrayerait bien, faible comme ils sont...

La grande rue marchandes où l'on pouvait trouver diverses boutiques chics pour personnes ayant les moyens n'était plus très loin. C'était dans une boutique de cette vaste allé que je me rendais. Une boutique où l'on vend exclusivement de belles cannes en bois massifs. Il va sans dire que ce ne sont pas des personnes aux petits revenus qui viennent faire leurs commandes dedans. Prendre une canne pour un gamin voilà qui est risible vraiment. Enfin peut importe, je ne faisais qu'accomplir mon devoir. Ignorant les âmes faibles et sans intérêts autours de moi j'avançais, droit comme un « i ». C'est alors que quelque chose attira mon attention. Je me sentais observé, ou du moins, pendant un instant un regard assez pesant c'était posé sur moi. Avoir le regard des humains avait bien peu d'importance pour moi, mais ce regard, cette sensation était différente. D'ailleurs l'aura que je sentais était différente de toutes celles que je sentais en ce moment même. Cette aura s'éloignait lentement. Ayant feint l'indifférence pour passer inaperçu, je m'arrêtais pour tourner la tête en direction du dit aura. Des humains.. que des humains. Ou plutôt non, il y avait quelque chose qui n'était pas humain dans cette foule. Parcourant rapidement la populace autours de moi, mon regard finit par s'arrêter sur une femme qui me faisais dos. Celle si portait une grande robe, digne d'une noble haut placé, et une longue chevelure argenté. Il ne faut pas se fier aux apparence dans ce vaste monde. Je suis un homme habillé en noir, un simple majordome et pourtant un Démon se cache sous cette apparence. Et bien cette femme était quelque chose d'autre mis à part un noble en robe.

Ce n'était pas un Démon, j'étais certain de ceci. Un ange.. ? Non, ces abjectes créatures ne se mêlent que rarement aux humains, et leur aura est bien trop reconnaissable. Un Shinigami, il n'y a que ces êtres immortels qui étaient capable de se mêler avec autant perfection aux humains. Il est étrange de penser que des Dieux de la Mort puissent se confondre aussi aisément aux humains non.. ? Enfin, bref. J'avais certes encore ma course à faire, mais je ne voulais pas passer à côté d'un Shinigami sans rien faire pour une fois. Ce n'était pas l'autre Shinigami tout de rouge se prenant pour une femme en plus. Elle devait certainement faire son travail mais.. cette fois ci je voulais observer un spectacle différent que la vie d'un humain. Monsieur est encore largement occupé par ses cours de l'après midi, récupérer la canne et rentrer ne me prendra que très peu de temps. Ainsi, je faisais demi tour, suivant de très loin cette femme aux cheveux d'argent.

Au détours d'une petite ruelle sombre, je profitais de l'endroit désert pour faire d'un simple bond une petite visite des toits de Londres. Ceci était un bon moyen de suivre sans trop me faire voir par les humains, et puis cela m'offrait un bien meilleur champ de vision. La noble dériva dans des rues bien moins fréquenté, une âme ayant besoin du travail des Shinigami était dans le coin ? Certainement un meurtre quelconque, ce n'était pas une chose rare à voir dans ce bien triste monde. Effectivement, un cadavre fraichement tué se trouvait sur le sol dans un marre de sang. Quelle spectacle sanglant.. les humains peuvent faire preuve d'une cruauté entre eux. C'était à en faire pitier... La Shinigami commença son travail, sortant sa « faux ». Rien de bien intéressant. Elle s'était simplement déplacer pour faire son travail. Mais...

Un sourire s'étira sur mon visage. Il est possible de rendre cette sortie bien plus amusante et distrayante non.. ? Sautant du haut du bâtiment où je me trouvais, j’atterrissais sur mes deux pieds, tel un chat. J'étais à quelque mettre de la femme aux cheveux d'argent, et j'affichais ce même sourire. Cependant, autant jouer le jeu jusqu'au bout.. la main sur ma poitrine, comme pour la saluer je m'inclinais légèrement. Voilà une façon de saluer avec politesse et en même temps de faire une légère ironie. Un Démon s'inclinant devant un Shinigami voilà une chose bien impossible, c'était là de Majordome qui s'inclinait devant la noble plutôt.

- Et bien et bien. Quel spectacle. Une si belle robe salie par le sang voilà qui est fâcheux.

Le geste de salutation était là mais pas les paroles. Que voulez vous ? C'est ainsi que je peux commencer une conversation. Me contenter de dire une parole moqueuse. Cela n'avait aucun sens de dire cela, et justement c'était le but. Je voulais juste avoir une.. réaction.. ? Je n'avais pas Monsieur avec moi, ni d'ordre que je pouvais recevoir de lui. C'était un peu comme si j'étais libre pour quelques heures à peine. Je voulais.. « m'amuser » seulement voyons, ne vous en faites donc pas. Je suis.. un Démon tout simplement...



Grand merci à Ma'Nasty~~ Toujours là pour moi..~
Spoiler:
 

Une rose d'un Jeune compte arrogant nommé Alois.~
Une rose d'une Shinigami miniature connu sous le nom de Réfia -smile-.~
Et bien.. j'ai reçus un bon nombre de roses d'une Shinigami aux goûts étranges, nommé Ma'Nasty.~
Et bien, j'ai reçu une tulipe de Miss Nasty. Histoire de varier nous allons dire~
Oh, que vois je ? Monsieur m'a offert Une rose ^-^..~
Deux roses de cet idiot de Lau -smile- brave garçon..~
Trois roses rouges de Madame Red ^-^
Une rose noir de Miss Niji~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réfia Shadow

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24
Localisation : Là où on m'attend le moins

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Réfialandrana Shadow
Votre âge: ....oulà je ne sais plus
Votre rang dans la société: Duchesse Shadow et chef de la famille et Shinigami

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Ven 11 Nov - 11:12

La population anglaise commence à sortir de leur petit chez sois pour remplir le centre ville. Parmi eux ce trouve une Duchesse peu connu de tous et qui plus y et est sur le sol entrain de regarder un homme qui ne bouge guère. Ayant presque voulu faucher cet être dont l’existence en moins ne serait pas de trop importante, elle préfère se relever et le dévisager. C’est vêtement sont noir comme le charbon, mais une odeur de sang tant connus de la petite Shadow se senti quand on est proche de lui. De plus son regard n’apporte aucunement une sûreté que la Shadow a toujours avec elle pourtant. Elle passe donc son chemin, ne voulant pas attirés ennuie a elle est a ça famille. Donc elle reprit sa route à la recherche d’une femme à la chevelure blanche et à grosse robe qui peut parfois servir de refuge à celle-ci. Mais faut croire que sa tante a décidée de jouer au jeu du cache-cache. Malgré le nombre de femme qu’elle rencontre aucune n’est sa chère tante, pourquoi sa tante a-t-elle décider de l’abandonner…Si c’est pour la richesse, c’est perdu tout est à Réfia donc elle n’aura pas un rond…Non sa tante est pas comme ça tout de même, pas elle. Puis un espèce de crie qui s’étouffe parmi tout le brouhaha de la population humaine fut perçus par la rouquine qui se retourne pour voir. Mais comme par hasard plus un bruit, bon c’est vrai qu’il est logique que le crie ne revient car bon en pleine rue sa peut attirés les passants, mais quand même ce n’est pas courant se genre de crie ! Réfia décide de s’engouffrer dans les ruelles car il est logique qu’il vient de là car ces ruelles sont tellement mal fréquentées. Elle avance toute curieuse de savoir ce qui se passe dans ces lieux qu’elle ne visite que pour le travail et encore.

- Et bien et bien. Quel spectacle. Une si belle robe salie par le sang voilà qui est fâcheux.


Cette voix sort de la rue que Réfia commence à emprunter. Elle y voit un homme tout vêtue de noir à croire que le noir et une mode chez les hommes mais passons ce détail. Réfia retrouve enfin sa chère Tante qu’elle cherche, mais en compagnie de cet être, comment ose t-il….Réfia n’est pas possessive ou jalouse, mais elle ne supporte pas de voir des gens bizarre approcher sa Tante encore moins des type suspect où en plus un crie vient de se faire entendre. Peut être que ce type lui veux du mal allait savoir. Mais Réfia ne se pose pas trop de question la dessus et saisie un objet du genre un caillou et n’hésite pas à le lancer sur l’homme noir. Bien sûr elle ne le lance pas gentiment, elle cherche à lui faire mal, après avoir fait ce geste très peu convenable pour une dame elle commence à avancer et ce met à parler sur un ton tout de même assez hautain.

-Se qui est fâcheux, c’est qu’un lampadaire tels que vous ose parlez à ma tante, alors que vous n’avez en aucun cas l’autorisation de lui parler. Alors si vous le voulez bien je vous pris de bien vouloir prendre vos clic et vos clac et de laisser ma Tante en paix.

En d’autre terme « dégager je vous aime pas » voilà un résumer simple et efficace pour résumer cette parole qui est tout de même polit envers l’égard de cet homme qu’elle ne semble pas porter à son cœur. De plus elle avance vers sa Tante sans même regarder cet homme, alors que précision il ne lui a rien fait ! Mais c’est les nobles ils se croient tous au-dessus de tous de plus Réfia est une Shinigami donc cela n’arrange pas du tout le tableau. Puis sa voix hautaine et son regard sérieux se change en un sourire tout mignon et redeviens elle-même des qu’elle arrive vers Nastasia.

« Ma Tante je vous retrouve enfin, je commençais à m’inquiéter ! Bon on s’en va y a une odeur insupportable, de plus les rues ne sont pas du tout sûr. Je suis en plus tombée sur un homme bizarre qui puer le sang et qui semblait complètement fou. De plus le lampadaire ne m’inspire pas confiance on à l’impression qu’il a oublié son balais dans… »

Elle se stop net dans sa phrase remarquant enfin le corps d’une jeune femme qui est sur le sol, oui bon hein, on va dire qu’a cause de la robe de sa tante elle ne l’a pas vue voilà. Elle s’approche sans peur et s’accroupie devant, la poussant avec un bâton pour voir si elle est vraiment inerte.

« Mais euh…vous avez fauchée sans moi ce n’est pas juste ! En plus vous avez promis que sa serait juste une balade, vous m’avez mentit, vous êtes méchante de faucher sans moi et me mentir »


Bon plus on avance dans le temps, plus Réfia commence à réduire en âge. Mais il est vrai que sa tante lui a promis une simple balade, pas un fauchage donc la Shadow n’a pas du tout apprécier se mensonge. Elle se relève de cette position peu élégante et jette son bâton et ignore le cadavre qui gît là. Elle s’accroche au bras de sa tante comme une gamine malgré son âge élevé et reprend la parole.

« Pour vous faire pardonner, vous devrez m’acheter un cadeau, j’ai vu une jolie robe noire »

Bon…c’est bon on retourne à peu prés dans son âges, celui des jeunes filles qui veut être toute belles parmi tous. Elle reste accrocher au bras de sa tante ayant complètement oublié ce type noir, à croire que pour Réfia le monde tourne vraiment autour d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-world.forumactif.org/
Nastasia Baranovski

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 02/08/2011
Age : 26
Localisation : Dépêche des Shinigamis... C'est quoi tout ces dossiers ? èé

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Nastasia Sergueïevna Baranovski
Votre âge: Un peu plus de 100 ans...
Votre rang dans la société: Tutrice de la Duchesse Shadow

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Lun 28 Nov - 21:02

A peine l'arme de la faucheuse s'était-elle abattue sur sa victime que la rétrospective de la vie de celle-ci jaillit de la nouvelle blessure infligée. Une simple entaille, douce comme le velours, qui ne fit pas grand mal à la jeune fille puisque tout reflet de vie s'était déjà enfui de son corps encore chaud. Ce corps qui devait autrefois être si agréable à regarder et qui à présent aurait répugné n'importe quel humain normal par sa simple image, il n'était plus rien… Habiter autrefois par l'humanité de cette enfant, il ne ressemblait plus maintenant qu'à ce qu'il avait toujours était, un simple réceptacle. Plus rien ne pouvait être fait pour le sauver, la dernière chose à accomplir était donc de juger l'âme. L'enfer ? Le paradis peut-être ? L'endroit où finirait cette âme dépendait seulement des actes commis lorsque le corps pouvait encore se mouvoir en toute quiétude, les choses étaient aussi simples que cela. Mais encore fallait-il que les Shinigamis soit dotés d'une neutralité à toute épreuve pour pouvoir juger ainsi une vie humaine en seulement quelques minutes, ou même quelques secondes parfois. Sans connaissance aucune de la personne, il devait simplement prendre en compte les actes qu'elle avait fait au cours de son existence et décider si l'âme était bonne ou mauvaise. Voilà pourquoi la rétrospective montrait absolument tout, que la vie est était une succession de moments intenses et fascinants ou au contraire qu'elle fut d'un ennui mortel. A quoi Nastasia allait-elle avoir le droit aujourd'hui ? Sûrement à beaucoup de choses radicalement opposées compte tenu du nombre de personnes que ce fou allait tuer aujourd'hui, mais pour l'instant il n'y avait que la vie de cette fille qui comptait… Louise Delmont, fille d'un modeste couple de tailleurs, elle avait eu une enfance banale ainsi qu'une adolescence pas beaucoup plus intéressante d'ailleurs. Dans un passé bien plus proche, elle s'était fiancée à un jeune homme de la classe moyenne, pas bien riche mais travailleur. Le Pauvre garçon serait certainement effondré d'apprendre de quelle façon avait fini sa bien aimé, mais ce détail n'affectait en rien la Shinigami cela dit, elle s'était juste fait cette réflexion en passant. Cette jeune fille avait donc eu une vie des plus normal, achevée bien vite par une rencontre funeste… Rien qui ne mérite l'enfer en tout cas, cela était donc déjà une affaire classée pour Nastasia qui mit en vitesse fin à ce visionnage.

Lorsqu'elle en eut terminé avec la rétrospective de la jeune fille assassinée, la Shinigami se redressa et recula d'un pas, contemplant l'œuvre abandonnée de ce psychopathe évadé de prison. Des meurtres elle en avait vue au cours de son existence et s'il y avait une chose qu'elle pouvait remarquer dans cette scène, c'était bien la confusion mental quand régnait chez cet assassin. Il était fort agréable de " faire le ménage " derrière certains meurtriers organisés et méticuleux, ceux qui agissait selon un rituel bien rôder et qui faisait ce qu'on appelait, un travail propre. Mais ici ce n'était pas du tout le cas, la jeune fille avait tout simplement était mutilée avec haine et sauvagerie, sans aucune coupure dite chirurgicale qui soit jolie à regarder… Un travail bestial, sans aucun intérêt d'après Nastasia. Quitte à avoir des cadavres sous le nez toute la journée, elle aurait largement préférée qu'ils soient présentables. Cette mission aller vite la lasser à cette allure là, vivement qu'elle retrouve Refia pour lui refiler… Enfin pour lui confier une part du travail. Voilà comment ont formait les jeunes chez les Shinigamis, en leurs mettant des cadavres mutilés sous le nez… Si cela les choquaient où les prédisposaient à la violence ? Personne ne s'était jamais posé la question, mais il n'y avait aucune raison à cela de toute manière… Enfin… La mémoire de Nastasia avait un léger doute sur la façon dont avait fini le père de Refia, mais cela n'avait certainement rien à voir avec un penchant prématuré de sa fille pour la violence… Enfin même si cela était le cas, il ne manquait aucunement à la russe, alors cela n'était pas dramatique non plus. Maintenant que la première partie de son travail avait été faite, la Shinigami n'avait plus qu'à se rendre sur le prochain lieu du crime de ce fou furieux et si possible retrouver Refia au passage pour que celle-ci lui donne un coup de main. Comme sa nièce allait être déçu d'apprendre que cette petite promenade en ville n'était autre qu'un odieux manège pour l'envoyer en mission, mais bon… Il ne fallait pas trop se réjouir des moments de détentes dans ce travail, car ils étaient toujours de bien courte durés.

Mais pour le moment, Nastasia avait un autre problème sur le dos qui n'avait rien à voir avec le fait de retrouver un psychopathe ou sa nièce adorée. En effet, après avoir détournée son attention du cadavre qui gisait devant elle, la Shinigami s'aperçue qu'elle n'était plus seule dans cette ruelle. A quelques pas derrière son dos venait d'atterrir avec une souplesse féline un homme vêtu de noir… Pour une jeune femme humaine, voir un inconnu débarquer de la sorte dans une ruelle où aucun passant n'avait eut le bon goût de s'aventurer pour le moment, aurait sans nul doute était effrayant. Mais ont parlait la d'une Shinigami d'expérience et non pas d'une vulgaire demoiselle londonienne. Voilà pourquoi elle ne se laissa nullement aller à un sursaut ou à toute autre marque de surprise, qu'un démon soit attiré par la mort, cela n'avait absolument rien d'étonnant. N'avait-il pas après tout la fâcheuse manie de voler les âmes avant que les ne s'en empare ? S'il était arrivé quelques minutes plus tôt, peut-être aurait-il put tromper cette femme en la sauvant… Le prix de cette action héroïque aurait bien sûr été son âme. Mais il ne restait ici rien qu'il puisse prendre, à moins que ce démon-ci ait une attirance morbide pour les corps sans vie, Nastasia ne voyait donc pas ce qu'il recherchait ici. Tranquillement cependant, elle se retourna pour lui faire face, se retrouvant devant la scène bien singulière d'un démon se montrant révérencieux devant une Shinigami… Eh bien, si elle s'était attendue à cela ! Des démons elle en avait déjà croisée, mais c'était d'une manière plutôt violente ou dédaigneuse que ces derniers l'avaient accueillit. Alors, voir un démon s'inclinait de manière si soignée et élégante devant elle la surpris bien plus que sa présence ici, il fallait même avouer que la situation était plutôt amusante. Au moins, elle pourrait mourir en ayant tout vue, même si la mort n'était pas dans ses projets immédiats… Pour elle-même du moins.

Mais ce démon portait une tenue de majordome après tout, il ne devait donc pas être des plus commun. D'un point de vu extérieur et humain surtout, la scène aurait peut-être put paraître logique en fin de compte. Mais derrière ses manières mielleuses, le démon avait bien le vocabulaire de ceux de son espèce, en d'autres mots piquant. Car c'est d'une manière un peu moqueuse que le majordome souligna le fait que la robe de Nastasia, qui était censée passer pour une noble tous ce qu'il y avait de plus normale, était à présent tâchée de sang… Cela la Shinigami ne l'avait pas remarquer, voilà qui était fâcheux, travailler si salement ne lui ressemblait guère. Pour elle qui détestait paraître négligée, cela aurait put représenter une véritable petite fin du monde, mais pas pendant le travail bien entendu. De la boue cela était toute simplement inacceptable, mais du sang… Ce n'était pas bien grave, cette couleur avait toujours eu le don de la mettre de bonne humeur. Ne se laissant donc pas démonter par les paroles du démon, la Shinigami afficha un sourire ironique avant de lui répondre sur un ton égal.

" – En effet cela est bien ennuyeux, je ne vous le fait pas dire. Je m'excuse donc pour cette tenue, mais je suis certaine que ces gants blancs que vous portez… Ont eux aussi étaient tâchés de sang un jour ou l'autre. Me tromperai-je ? "

Quitte à discuter avec un démon, autant jouer le même jeu que lui après tout. Cela dit Nastasia n'en oubliait pas ses manières pour autant et avait gardée tout le long de ce qu'elle avait dit une attitude calme et polie… Légèrement amusée, un peu comme si elle discutait de choses et d'autres avec une personne rencontrée dans une soirée mondaine. Chacun était mal placé pour juger l'autre, voilà tous ce qui rendait la chose drôle, tout comme le fait que le tableau n'avait rien de vraiment banal. Un démon, une Shinigami et un cadavre… Comme tout cela était… Charmant ? En tout cas discuter près d'une marre de sang ne gênait ni l'un, ni l'autre apparemment et même si Nastasia ne voyait pas bien où cela pourrait les mener, elle était curieuse de le savoir. Seulement voilà, elle n'était pas destinée à obtenir sa réponse concernant ce tête-à-tête étrange, car c'est alors qu'arriva un nouveau personnage dans le décors, ou plutôt… Sa charmante nièce ! Ah enfin, où était-elle passée celle-la… Remarque, elle n'arrivait pas au meilleur moment, gâchant l'occasion que Nastasia aurait peut-être eut de s'amuser un peu. Ce qui n'empêchait pas la Shinigami d'être contente de la revoir en pleine forme. Et quelle forme d'ailleurs ! La jeune fille était d'humeur sportive visiblement, puisqu'elle ne tarda pas à entreprendre un tournoi de lancer de poids avec elle-même, en utilisant ce qu'elle avait sous la main, c'est-à-dire un caillou qu'elle lança droit sur le démon… Se qui imposa à l'esprit de Nastasia la question suivante : Quel vampire l'a mordu celle-la ?!! Elle avait approchée de trop près un malade et avait contractée la rage ?.. Quoi que non, en fait… Elle était juste Refia, une enfant capricieuse qui n'en faisait qu'à sa tête sans réfléchir. Encore une fois, elle agissait en ce moquant totalement de ce que son titre de Duchesse acceptait ou non de supporter et sa tante remercia donc le ciel qu'aucun n'humain n'ait assisté à la scène. Mais après ce magnifique lancer de caillou, la jeune fille ne s'arrêta pas si tôt et prit la parole d'un ton hautain et présomptueux que Nastasia lui connaissait bien, trop bien même. Ce qu'elle avait dit au démon, car elle s'adressait à lui, sa tante n'aurait sut le dire car elle avait bloquer l'écoute à la prononciation d'un mot dès la première phrase. Mot qu'elle ne put d'ailleurs s'empêcher de répéter doucement, un peu incrédule devant ce langage.

" – Lampadaire….? "

Oui c'était bien cela, bien que la Shinigami avait du mal à le croire, elle venait bien de traiter ce démon de lampadaire. (ça me rappelle un truc bizarrement… xD) Il y avait des milliers de mots servant à qualifié une personne, certes Nastasia souhaitait limitée ces mots à ceux " décent " dans la bouche d'une jeune fille dans le cas de Refia, mais elle n'avait jamais pensée que Lampadaire faisait partie de ces mots… Ah Refia, quand elle serait grande, peut-être renoncerait-elle à traiter les beaux hommes d'éclairage public, mais pour le moment elle ne s'en privait pas. Quelques secondes à peine après avoir parler si durement au démon, ou peut-être s'était-il écoulée plus longtemps mais elle était toujours un peu choquée et avait une mauvaise notion du temps, Refia s'était postée devant-elle et avait retrouvée l'attitude normale qu'elle adoptait face à sa tante. Mignonne, douce et polie… A croire que la furie d'il y a une minute n'avait jamais existée… Note pour moi-même : Penser à vérifier si Refia possède une jumelle maléfique. La jeune fille annonça donc à Nastasia qu'elle était heureuse de la retrouver mais qu'elle souhaitait partir en vitesse de cet endroit car elle avait croisée un type louche. Certainement le psychopathe pensa Nastasia. Et puis le lampadaire ne lui inspirait guère confiance… Dans un sens, normal puisqu'il s'agissait d'un démon, mais bon, cela n'empêcha qu'elles avaient toutes deux du travail à faire, majordome ou pas. Quand à la fin de sa phrase… Nastasia fut bien soulagée que sa nièce ne la finisse pas ! Non pas que ce style de langage la choquée particulièrement, mais l'entendre dans la bouche de sa nièce adorée, si pure, si innocente, lui semblait intolérable. Mais au moment où elle allait crier " STOP "? Refia se tut d'elle-même, car elle avait remarquée le corps aux pieds de sa tante. S'en suivit alors une vérification sur sa mort à coup de bâton, puis, une revendication immature sur le fait que Nastasia avait osée faucher une âme sans elle. Mille excuse milady, mais la russe n'avait pas attendue sa naissance pour faire son travail et avait pensée pouvoir continuer de la même manière sans être inquiétée, la preuve que non.

" – Je suis navrée, mais vôtre paresse vous aurez retenue au manoir si je vous avez dit la vérité… Et puis, vous vouliez une promenade tranquille, alors ne me donnez pas le mauvais rôle lorsque je fais votre trava… "

La russe n'eut pas le temps de finir sa phrase que sa chère nièce s'était pendue à son bras ! Elle qui regrettait de ne pas l'avoir connue lorsqu'elle était une petite… Voilà qui été fait à présent. Refia ne faisait plus du tout ses dix-sept ans et encore pire, elle ne faisait plus du tout duchesse. Un peu de tenue devant un inconnu, même un inconnu démoniaque, était-ce trop lui demander ? Apparemment oui puisqu'elle se mit à réclamer à sa tante une robe, histoire qu'elle se fasse pardonner. Mais cela ressemblait bien trop à un caprice au goût de la russe, qui selon elle n'avait absolument rien à se faire pardonner. Ce fut donc de son ton neutre, trop calme et… Pédagogique ? Que la jeune femme répondit à sa nièce.

" – Je ne vois pas en quoi ce comportement enfantin mérite un cadeau quelconque. Selon moi, cela revient à la duchesse Shadow de se faire pardonner son manque de tenue devant témoin. "

Dans son allocution, Nastasia ne semblait en rien touchée par la scène, elle était comme à son habitude imperturbable. Mais intérieurement… Elle n'aimait pas voir sa nièce agir d'une manière qui ne collait nullement à son rang, en dehors de chez elles bien évidemment. Cela se cumulait donc à ses sentiments intérieurs, qui finiraient bien par exploser un jour, mais pas tout de suite en tout cas. Ce genre de moment donnait une furieuse envie à la Shinigami de se calmer les nerfs avec quelque chose, du thé, du tabac, du l'opium, n'importe quoi du moment que cela fonctionnait. (Nasty est toxico à cause de vous brave gens ! –sbaf- ) Après cette pseudo morale faite à sa nièce, qui n'allait sans doute pas apprécier, mais tant pis, Nastasia releva les yeux vers le majordome.

" – Où en étai-je… Ah oui ! Que nous vau la visite d'un démon ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://d-gray-man-eternity.forumactif.org/
Sebastian Michaelis
†I'll ever be your side, still the end, My lord.†
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 13/07/2011

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Michaelis Sebastian
Votre âge: Même moi je suis incapable de vous le dire -smile-
Votre rang dans la société: Je suis un Diable de Majordome voyons.~

MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   Sam 28 Jan - 18:58

Moi qui pensais simplement m'occuper en compagnie d'une Shinigami. Et bien.. à mon plus grand étonnement je me trompais, si on m'avait dit que la même chose en miniature allait débarquer je ne l'aurai pas cru. Il est plutôt rare de voir deux Shinigami ensemble lorsqu'il y a peu de victime voir qu'une seule pour le moment. Mais le plus étonnant dans tout ceci fut pour moi la réaction de la Shinigami ayant débarqué à l’instant ici même. Voilà un comportement assez peu respectable pour une personne ayant le moindre attribut de la noblesse. Une gamine sans expérience de la vie sans doute.. bien que son âge se doit d’être certainement bien plus avancé que n’importe quel adulte humain. L’âge ne fait pas tout parfois il semblerait.. quoique, comparé à la femme aux cheveux d’argent en face de moi elle devait être bien jeune. Enfin qu’importe, cette journée allait peut être pouvoir me divertir et me sortir de ce costume de Majordome que je me dois de porter constamment jusqu’à la fin de mon contrat avec Monsieur. Non qu’être Majordome m’est spécialement désagréable.. enfin pas spécialement. Revenons donc à cette entrée fracassante et pour le moins gênante un peu voulez-vous ? Je ne pus même pas répondre à l’inconnu qui était rentré dans mon jeu, un projectile je dirais qui était à l’instant encore non identifié arrivait à grande vitesse sur moi. Puéril… sans même me déplacer, d’un simple mouvement du buste je me penchais légèrement pour finalement le caillou passer juste devant mon visage, frôlant presque celui-ci. Les yeux clos, je ne savais encore qui était intervenue, mais à ce moment-là je savais que cela ne pouvait que d’autant plus animer cette journée resplendissante. Gardant encore cet éternel sourire sur mon visage pouvant paraitre si énervant aux yeux des autres, mon Maître en faisant en premier les frais bien souvent… L’intrus fit une entrée non seulement fracassante, soulignant d’autant plus son impolitesse tant dans ses gestes que dans ses paroles. Prétendant que je n’avais pas le droit de m’adresser à sa tante, que j’étais qu’un.. « lampadaire » ? et que je devais partir sur le champ. Charmante petite chose…

Finalement je rouvris les yeux pour enfin cette gamine. Du moins, le son de sa voix la décrivait ainsi, et son apparence enfantine ne faisait que le confirmer. Alors comme ça j’avais en face de moi sa tante et sa nièce en chasse en pleine ville.. ? Intéressant. Aussi rapidement qu’elle m’avait agressé, la petite se détourna bien vite de moi, pour s’intéresser à sa tante et finalement au cadavre encore ensanglanté par terre. Peut-importe l’âge qu’elle pouvait avoir, elle avait l’attitude d’une enfant. C’est-à-dire avoir la capacité déconcertante de changer de sujet comme si de rien n’était et d’être déconcentrer par tout et n’importe quoi. Soupirant de façon discrète je me disais que j’étais tout de même bien tombé avec un spécimen comme celui-là. Entre un Shinigami transsexuelle tout rouge et une gamine immature.. c’était à se demander si les Shinigamis pouvaient être « normaux ». Partir ? Oh je ne comptais pas le faire, Monsieur était assez occupé par son emploi du temps. Pour une fois que je ne devais pas remplacer ses professeurs. Au moins, la « tante » semblait être une personne censée. Après avoir répondu calmement à sa furie de nièce elle se tourna à nouveau vers moi. Ouf.. vous me croyez si je vous dis que je commençais à me sentir mis de côté ? Non ? Qu’importe. Elle me demanda pourquoi j’étais venu lui rendre visite. S’attendait-elle à une raison intéressante ? Elle sera certainement déçut par ma réponse. M’adressant d’un ton comme toujours calme et neutre, mais toujours souriant, je répondis. M’adressant uniquement à elle, préférant ignorer pour le moment la chose orange.

- Et bien. La curiosité je dirais. Il faut bien se divertir de temps à autre, et rencontrer deux Shinigamis pour une simple affaire de meurtre en série, voilà qui est assez peu commun. Il me semble d’ailleurs que vous allez avoir de nouveau du travail. Prenez d’avantage soin de votre robe, ces choses pourtant simples ont un coût.

Pourquoi j’ignorais la petite pour parler uniquement à sa tante comme si de rien n’était ? Et bien pour montrer que je n’avais pas l’intention de partir, mais bel et bien me divertir en leur compagnie encore un peu. Ce n’était pas une gamine qui allait me commander. Un démon possède un esprit libre et ténébreux, il ne s’occupe qu’en se servant du temps des autres. Tout comme pour se nourrir…

(Désolé x) minable et très court pour autant d'attente)



Grand merci à Ma'Nasty~~ Toujours là pour moi..~
Spoiler:
 

Une rose d'un Jeune compte arrogant nommé Alois.~
Une rose d'une Shinigami miniature connu sous le nom de Réfia -smile-.~
Et bien.. j'ai reçus un bon nombre de roses d'une Shinigami aux goûts étranges, nommé Ma'Nasty.~
Et bien, j'ai reçu une tulipe de Miss Nasty. Histoire de varier nous allons dire~
Oh, que vois je ? Monsieur m'a offert Une rose ^-^..~
Deux roses de cet idiot de Lau -smile- brave garçon..~
Trois roses rouges de Madame Red ^-^
Une rose noir de Miss Niji~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un centre-ville calme...mais pour combien de temps ? (Pv Nastasia, Sebastian)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis en retard mais je prends le temps de dire au revoir !
» Mission pour passer le temps
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» "Petit" questionnaire pour passer le temps :P
» Lit pour passer le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Black Butler :: In the afternoon ~ Heure de RP ! :: Londres :: Centre ville-
Sauter vers: