Welcome in London ! Le majordome vous y accueil.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anubis

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 30
Localisation : Mon nouvel Enfer s'appelle la Terre

MessageSujet: Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)   Jeu 21 Juil - 23:19

Notre chien des Enfers avait un titre bien rutilant suite notamment à son éducation par les shinigamis mais il n'en restait pas moins un chien plutôt costaud inadapté à son environnement... Alors il sentait un peu gauche face à tout cela... Il avait vu depuis la ruelle ombagrée où il s'abritait des chiens se promenaient... ATTACHES ! Oui ils portaient tous des colliers autour du cou et n'échangeaient pas une parole. Peut-être était cette servitude qui leur avait ôté toute envie de discuter. A part marcher, aboyer et lever la... enfin voilà ils ne se limitaient qu'à des besoins vitaux asservis qu'ils étaient par ces hommes. Anubis se mit à grogner ce qui effraya quelques passants qui n'avaient pas réalisé qu'un chien se dissimulait à leur regard. Ses crocs brillaient dans le calme de fin de journée... Beaucoup de bruits, trop de mouvements, trop de parlotte et surtout mais vraiment surtout trop de bruits !

"C'est insupportable... mon être ne saurait souffrir pareil environnement, peut-on seulement envisager l’éventualité d'une possible cohabitation avec ce mode urbain ! C'est une aberration !"

" Miaou?"

" Bon qu'est ce que tu regardes toi le bipède rachitique, boule de poil miaulante de peluche miteuse...As tu seulement conscience que tu me miaules dans le tympan et que donc j'en éprouve une profonde aversion qui me donnerait l'envie de te dévorer..."

Bien sûr il gardait son ton calme, la teneur de ses propos soulignait toutefois une certaine pointe d'agacement. Mais ce n'était pas son propos qui fit fuir le chat mais plutôt leur longueur ! Son poil se hérissa comme s'il était soutenu par des poils de porc épic et tandis qu'il feulait, notre chien lui répondit en toute courtoisie:

" Ce serait trop vous demander d'avoir un bavoir.... oui à ce que je vois enfin bref... "

Il se désintéressa de cette chose que les humains adorent pour ne pas se sentir seul et se concentra sur la rue. Le martèlement des chaussures empoisonnaient le silence de façon durable et il ne fallait pas compter sur une éventuelle réapparition. C'était peine perdue. Terminé les heures à grande affluence ! Anubis se leva en humant l'odeur des passants, certains avaient une odeur qui lui piquaient les narines. Il mit ses deux pattes sur son nez pour obstruer toute entrée d'air.

" Comme si tout cela n'était pas en trop... je commence à haïr ce monde..."

En plus surtout, il ne trouvait pas sa place. Que devait-il faire à la fin ? Si c'était faire comme ces autres chiens mais c'était hors de question... En jetant son regard azuré, il aperçut séchant près d'une fenêtre un costume. Son attention se fit plus grande; voilà enfin quelque chose d'intéressant dans toute cette cacophonie ! Anubis se mit sur ses deux pattes arrières, mais pas comme les autres chiens l'auraient fait. Il se mit sur ses deux pattes comme un humain bien élevé et arracha les vêtements de leur fil. La suite fut plutôt difficile.. Imaginez un peu ! Il n'avait jamais mis de vêtement, ni de chaussure... Il fit un raffut pas possible ! Mais comme il galérait, personne ne lui témoigna de l'intérêt. Anubis se transforma en un homme dans un costume bleu outremer, un col dissimulait son visage ainsi qu'un chapeau. Ses mains étaient tout de même un peu velues qu'importe ! Il les mit dans ses poches et se trouva des chaussures...de femme. Les talons n'étaient peut-être pas le bon choix pour évoluer, aussi on aurait pu croire qu'il avait bu.

Il se rendit vers un attroupement bien que cela lui en coute...

*** Ah non encore une démonstration puérile...***

Un homme avait enfoncé sa tête dans un carton, le but du jeu était de viser sa son visage avec des tomates... Divertissement zéro. Cela acheva la patience d'Anubis qui grimpa sur scène..

" Si...je puis oser une intervention à part si vous voulez vous humilier publiquement, ce jeu n'a strictement aucun intérêt. Il était d'ailleurs en vigueur pour punir les rénégats ou autres prisonniers; c'était un châtiment. Voyez donc donc ce qui m'a poussé à émettre mon jugement. Enfin si cela vous amuse mais faites, faites donc"

L'ennui c'est ce qu'ils firent.... Toutes les tomates convergèrent vers ce beau parleur qui engoncé dans ce costume n'avait plus aucun réflexe. Il dégringola derrière la scène sous les rires de tous...

" Bandes d'ignards.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alois Trancy

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 26
Localisation : Là où le temps est gagnant !

MessageSujet: Re: Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)   Ven 29 Juil - 1:20

Franchement, les rues de Londres étaient vraiment trop calmes ces derniers jours ! A croire que le jeune Comte faisait peur à tout le monde quand il mettait un pied en dehors de son manoir. Tiens, cette pensée était quand même amusante quand on y réfléchissait bien… Mais non ! Cela n’amusait absolument pas Alois qui voulait s’amuser ou embêter quelqu’un et plus vite que ça ! Il en avait marre de passer ses journées enfermés dans le manoir à ne rien faire à part embêter ses majordomes ou crever des yeux. Bah pourquoi vous le regardez de cette drôle de façon ? Ce n’est pas un de vos passes temps de crever des yeux aux personnes qui vous servent de servantes ? Bon bah, nous n’avons pas les mêmes loisirs désolés pour vous.

Enfin, se lever pour ensuite se faire habiller par Claude. En deuxième, manger son petit déjeuner et sortir faire un tour… Voilà les simples petites phrases qui pouvaient résumer les derniers jours du jeune adolescent. Rah mais que quelqu’un fasse exploser quelque chose ou qu’une personne vienne à sa rencontre pour l’emmerder ! Mais… Il pouvait bien embêter quelqu’un en attendant non ? Claude était bien à ses côtés pendant chacune de ses balades ! Bien qu’il risquait de ne pas avoir beaucoup de chance… Néanmoins, rien qu’à l’idée qu’il pourrait peut-être s’énerver le fit sourire de coin.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Alors qu’il guignait son majordome du coin de l’œil et vit un moment d’ouverture, le jeune Trancy fit comme un pas sur le côté pour emprunter un autre chemin que ce dernier. Combien de temps allait mettre Claude avant de le retrouver ? Aller, qui tient les paris ? Quoi personne ? Franchement… Vous n’êtes pas du tout amusant ! Mais dans la tête du blondin, il se dit que cinq minutes devraient lui suffire voir plus s’il voulait faire un tour sans lui ? Pfff.

Mais alors qu’Alois était en train de ronchonner tout seul dans son coin, des bruits de foule attirèrent son attention rapidement. Qui pouvait donc faire autant de bruit et surtout, que pouvait-il bien s’y passer ? Sans perdre une seconde, le comte s’engouffra dans le peuple comme s’il était un simple enfant des rues, même s’il n’était pas discrète avec son manteau violet, et commença à regarder la scène. Euh… Il s’amusait bien cet homme à avoir la tronche enfoncée dans un carton et de vouloir recevoir des tomates ? Sans plus attendre, il suivit le mouvement des autres personnes présentes et choppa un fuit dans sa main. Un sourire s’afficha sur le visage du comte quand il se dit que cela serait tellement amusant de le voir rester coincer dans ce déchet et qu’il commence à courir partout pour finir à plat ventre par terre ah ah !

Mais le petit plaisir secret d’Alois fut interrompu par un drôle de type, très mal habillé en passant, qui venait de ramener sa phrase… Euh sérieusement qui en avait quelque chose à foutre de sa théorie à deux balles ? Ho mais une idée venait de lui traverser l’esprit… Il regarda sa main avec sa petite tomate et l’homme en face de lui… Sans plus attendre, il visa et tira son projectile sur ce dernier ! Comme il s’y attendait, les autres personnes, comme les gentils petits moutons qu’ils étaient, le suivirent dans ce mouvement. Vraiment, les humains étaient si prévisible… Quelques secondes plus tard, l’homme tomba de l’estrade avant de se tauler royalement par terre sous un grand fou rire d’Alois qui ne s’était pas retint le moins du monde ! Une fois que ce dernier fut calmé, il s’empressa de faire le tour du meuble et de voir la tête que faisait se crâneur. Ah ! Franchement les tomates lui allaient à ravir !

Mais Alois eut comme une envie de s’amuser un petit peu plus… Comme Claude n’était pas encore arrivé, il pouvait faire tout ce qu’il voulait non ? Calmant rapidement son fou rire, il changea rapidement d’expression pour prendre celle d’un enfant tout innocent. Qu’il aimait berner les personnes avec cette expression. ~ Il s’empressa d’aller vers l’inconnu et en faisant mine de rien lui adressa la parole.

« Vous allez bien… ? Vous ne vous êtes pas fait trop mal j’espère… »

Et voilà, le petit jeu du Comte Trancy venait de commencer. Comment ce petit manège allait-il tourner ? A son avantage ou bien contre lui ? C’est parti !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
Anubis

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 30
Localisation : Mon nouvel Enfer s'appelle la Terre

MessageSujet: Re: Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)   Mar 9 Aoû - 9:40

Dans sa chute, il avait roulé comme un vieux sac sur le bas côté de scène. Ses grognements rejoignaient la mauvaise humeur d'avoir été berné en beauté. Il rampait à présent au sol tout en entendant des rires qui se mélangeaient comme si c'était un ensemble sinueux qui lui serraient la gorge. Il se souvenait de chaque tomate comme étant une aiguille planté dans son amour propre, quel jeu idiot! Il s'avança pour s'extirper de ce tas de vêtements encombrants lorsqu'il entendit une voix, c'était... une voix jeune, rassurante. C'était une voix d'adolescent d'une quinzaine d'années peut être, déjà il semblait poli; cela rafraichissait le cœur de notre noble chien avec cette cuisante humiliation. Comme il avait été comme dans une eau glacée, il se tint immobile. Plus aucun de ses muscles n'esquissait ne serait-ce qu'un geste. Il se souvenait de tout des cris pointus, qui montaient vers le ciel, de ces manants tous autant qu'ils étaient... Peut-être avait-il, lui Anubis, était chargé d'escorter un de leur proche voire de le protéger, en avaient-ils seulement conscience? Bien sûr que non ! Étrangement on ignorait tout de l'activité des shinigamis sauf bien sûr les démons et les anges qui fréquentaient ou surveillaient les domaines de l'au delà. Que n'aurait-il donné pour ne pas être condamné sur cette terre? Qu'attendait-on de lui. Il se redressa légèrement en laissant sa veste et son chapeau. De ce fait, il était toujours couvert tandis qu'il pensait à voix haute.

" Il y a quelque chose d'étrange, pourquoi un tel fruit comme la tomate a t-elle un goût si éloigné du sang, leur apparence est pourtant semblable... A moins que je ne sache plus distinguer une saveur... Cette chute m'aurait-elle abîmé à ce point.. aaah.....

Son soupir fut si fort qu'il du gonfler sa poitrine puis souffler tant est si bien qu'une légère flamme bleue sortir d'entre ses crocs. Le mur en face Lequel ils se trouvaient fut donc éclairé quelques instants comme si un feu follet avait été de passage devant ces briques rouges et épaisses. C'est alors qu'il songea à cette voix qu'il avait entendu et se décida à répondre :

" Non je vais bien, en est-il de même pour vous jeune homme?

Sans y penser après avoir attendu quelques instants, il se traîna derrière l'estrade, ses vêtements se collaient à lui comme s'il était enrobé dans une peau qui ne lui appartenait pas. Il trouvait cela déplacé de demeurer dans cette tenue presque autant que de fausser compagnie à ce jeune homme aussi respectueux à son égard. C'était la première fois ou presque que cela lui arrivait. Il avait découvert que les hommes traitaient les chiens...comme des chiens et les loups à coups de fusil alors autant dire que ses rencontres ne se déroulaient jamais comme il le souhaitait... En plus il sentait un grésillement au fond de son oreille très désagréable, était-ce le bruit des applaudissements moqueurs de tout à l'heure? Non c'était comme si.. ah mais c'était impossible comment un si jeune homme aux manières si douces aurait pu traiter avec un démon ? Il sentait comme une mauvaise aura. Il avait comme pouvoir d'apaiser les âmes or cette âme était tout sauf stable... Alors qu'il rampait, il se coucha au sol la tête entre ses pattes...

" Dites moi mon ami... avez vous tenu affaire avec un démon? Leur compagnie vous est-elle familière? Vous devez me prendre pour un fou mais c'est bien ce que je sens autour de vous... "

Néanmoins cette odeur lui était comme insupportable, était-ce un démon qu'il aurait connu ? Au diable les bonnes manières à présent, il leva la tête brusquement ce qui eut pour effet de faire basculer son chapeau et donc de découvrir ses deux oreilles pointues. Du jus de tomates dégoulinait encore le long de sa joue, ses yeux précisément son œil gauche se tournait vers son interlocuteur interloqué. Lequel des deux l'était le plus allait savoir? Celui qui croyait s'adresser à un homme ou celui qui voyait dans toutes les nuances de cette senteur une présence familière? Il n'eut qu'à se glisser pour s'extirper de son pantalon, sa veste restait pendante sous son ventre tandis qu'il se tournait vers le jeune homme avec cette phrase fatidique :

" Qui êtes-vous?"

Un petit rigolo aurait dit " je ne parle pas à des inconnus mais alors Anubis réservait le droit alors de le rôtir car s'il était lié de près ou de loin à ce démon, mieux valait qu'il n'ait jamais cette âme mieux qu'il périsse ! Il ne respectait pas ses serments, c'était un traître, il dérangeait l'équilibre à un point inavouable... alors si c'était lui bon non il ne cramerait pas cette personne mais il se chargerait d'un enlèvement afin que jamais le démon ne puisse mettre ses dents dans cette âme. Il fallait qu'il soit terrassé et enfin enterré. Ces pensées étaient dignes d'un extrémiste pour quelqu'un voulant sauvegarder 'équilibre mais n'oublions pas qu'Anubis avait été sauvé par un ange et que celui-ci lui avait inculqué la valeur d'une trahison et le châtiment réservé aux traîtres.

" Hâtez vous de me répondre je vous prie"

Anubis ordonnait tout en restant poli, c'était un art qui lui était propre "je ne suis pas sec, je reste doux mais je sais ce que je veux". Après certains aimaient d'autres non, c'était un chien dont le caractère n'était pas le plus mauvais, mais il pouvait se montrer belliqueux pour certaines occasions dont peut-être celle-ci. Il se gonfla pour renflouer son souffle sulfurique dans l'espoir de ne pas en avoir besoin. Le son désagréable se fit plus fort, il le força à coucher ses oreilles et à découvrir les crocs... Une présence n'était pas loin en effet... Il ne pourrait attaquer cet enfant impunément, mais alors il apaiserait ses tourments de gré ou de force pour rendre son âme moins savoureuse et ainsi la proie prise dans la toile de ce monstre aurait une espérance de vie prolongée. Le temps qu'il retrouve ce démon ou qu'il vienne à lui... S'il l'enlevait la chose serait plus évidente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alois Trancy

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 26
Localisation : Là où le temps est gagnant !

MessageSujet: Re: Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)   Lun 12 Sep - 2:30

Le rafus était toujours aussi présent dans la rue qui venait de terminer son animation de menaces sur l’homme qui venait de se casser la gueule en arrière. En tout cas, le petit jeu qu’Alois allait commencer semblait être des plus amusants ! Cet homme semblait être aussi bête que ses propres pieds alors manipuler et jouer avec ce dernier, devait être quelque chose de distrayant ! En tout cas, c’est ce qu’espérait le jeune Comte.

Toujours proche de cet inconnu, il débutait sa petite malice en faisant le jeune enfant totalement innocent et inquiet alors que pour de vrai, il s’en foutait mais complètement que cet étrange aie un bleu sur les fesses ou non. Alois voulait simplement s’amuser ! D’ailleurs, le jeune blond fit une mine des plus intriguées quand l’homme en face de lui commença un espèce de monologue tout seul. Pourquoi voulait-il qu’une tomate ait le gout de sang ? Enfin, ce n’était pas là exactement ses paroles mais on pouvait facilement confondre de tel propos.

Ne disant rien, le jeune Trancy se contenta de faire un léger sourire qui se voulait vrai mais qui sonnait complètement faux dans sa petite caboche. Ce dernier ne devint que plus grand quand l’étranger s’intéressa enfin à lui en lui disant qu’il n’avait rien et en plus, lui retourna rapidement la question. Hochant positivement la tête, Alois répondit un « Je vais bien ! » d’une petite voix innocente, ou pas.

Mais soudainement, le jeune Comte fit un grand sursaut et se retourna rapidement quand il entendit un mur voler littéralement en éclat ! Non mais, ils étaient malades de faire des travaux quand la rue était gorgée de monde ? Il y avait vraiment des personnes sans cervelle dans ce monde ! Prenant une petite mine boudeuse, Alois reprit la parole en s’adressant à l’innconu.

« Il y a vraiment des personnes dangereuses dans les environs… L’explosion de ce mur aurait pu grièvement blesser un passant ! »

Si on voulait exactement tourner la phrase dans le sens d’Alois cela sonnerait plus comme : Bande de crétin ! J’étais à côté bordel ! Hum… Excusez moi je me suis emporté. Voyant l’inconnu ramper un peu plus loin, le blond fit deux pas en avant pour le suivre et pencha la tête sur le côté en voyant qu’il se tenait la tête.

« Êtes-vous sûr d’aller bien Monsieur.. ? »

Vraiment, qui aurait pu se douter qu’un sale gamin se cachait la dessous en ce moment même ? Alois était pour sûr quelqu’un qui aimait jouer ! Mais les surprises n’étaient pas finies pour le noble. Soudainement, ce type lui sortit, oui lui demanda plutôt, s’il avait traité avec un démon ? Son expression changea assez rapidement et heureusement pour lui, il put faire passer ça pour une mine effrayée. Après tout, qui n’aurait pas peur en entendant parler de démon. En tout cas, il avait fait une jolie rencontre ! Oui, cet étranger semblait vraiment très intéressant.

« Je… Je ne comprends pas ce que vous me demandez… Les démons ? Ce ne sont que des histoires… Vous me faites une blague c’est bien ça ? »

Et encore une fois, Alois ne fut pas au bout de ses surprises quand l’homme en face de lui fit tomber son chapeau et que deux oreilles pas très humaines sortirent de celui-ci. Était-ce donc aussi un démon que le Comte avait en face de lui ? En tout cas, il n’avait pas du tout envie de finir son petit jeu maintenant ! Il répondit donc à l’homme, qui n’en était surement pas un, en restant de son petit air effrayé.

« Je… Je m’appelle Alois et… Et vous ? Qui êtes-vous et… Qu’êtes-vous.. ? »

Aller, si le truc machin ne jouait plus son jeu à sa prochaine réponse, Alois allait jouer encore plus fortement et plus sournoisement ! Après tout, il avait Claude pour le protéger n’est-ce pas ? Alors, il n’avait rien à craindre du tout. Que ce petit jeu dure encore un moment et révèle le gagnant et le perdant. Le manipuler et le manipulateur. En tout cas, le noble n’était pas prêt de s’ennuyer en cette journée !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec un monde étrange (pv Alois)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la frontière de l'autre monde [PV]
» C'était un monde étrange, mais j'ai appris une chose...Penser que la vie humaine ne peut être régie que par la raison, c’est nier la possibilité même de la vivre.
» Un monde étrange [PV Kaïli]
» Quelle fut la carte pokémon qui vous a le plus marqué?
» RP sur Oméga avec du monde!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Black Butler :: In the afternoon ~ Heure de RP ! :: Londres :: Les rues-
Sauter vers: